Les avocats d’Ousmane Sonko obtiennent une nouvelle victoire dans l’affaire Sweet Beauty, opposant la jeune masseuse Adji Sarr à Ousmane Sonko.

La défense du leader de Pastef qui avait adressé une nouvelle requête au Doyen des juges d’instruction, pour l’audition de Mamour Diallo obtient gain de cause.

L’actuel DG de l’ONAS qui est au cœur de la tempête pour ne pas dire du « complot », a été convoqué, hier, par le Doyen des juges.

Lors de son audition rapporte Le Quotidien, il a confié au juge du 1er cabinet qu’il ne comprend pas les motifs de sa convocation, car n’ayant rien à voir dans l’affaire de viol qui oppose Adji Sarr à Sonko.

« Je ne connais pas le Salon Sweet Beauty »

Il a souligné qu’il ne connaissait pas le Salon Sweet Beauty et n’y a jamais mis les pieds. Dans ces conditions, ajoute-t-il de façon ironique, il ne pouvait y conduire Ousmane Sonko ni le présenter aux dames qui y officiait.

Son audition a duré une heure et demie. Il a indiqué avoir répondu à la convocation par respect au juge et à la justice de son pays, mais qu’en l’état de la procédure, il n’avait pas à être cité.

« J’ai déféré à la convocation par respect au juge »

Mamour Diallo s’est même permis d’ajouter que si une procédure était ouverte pour des faits de complot, et qu’il y était cité, il pourrait alors être entendu.

Mamour Diallo reconnait avoir aidé Adji Sarr

S’agissant de ses relations avec Adji Sarr, il a confié avoir connu l’ex-masseuse de Sweet Beauty postérieurement à la plainte de cette dernière contre Sonko, et que s’il a eu à l’aider, c’était pour venir en aide à une personne en situation de détresse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here