Le président sénégalais, Macky Sall, a dénoncé mercredi ‘’la tentative de déstabilisation’’ du gouvernement gambien, quelques heures après que Banjul a déclaré avoir déjoué un putsch.

‘’Je condamne fermement la tentative de déstabilisation du gouvernement gambien’’, a écrit M. Sall sur son compte Twitter.

‘’L’Union africaine rejette avec vigueur toute prise de pouvoir par les armes et reste solidaire du gouvernement gambien’’, a ajouté le dirigeant sénégalais, actuel président en exercice de l’organisation continentale.

Le porte-parole du gouvernement gambien, Ebrima Sankareh, a annoncé l’arrestation de quatre personnes faisant partie des forces de défense et de sécurité de la Gambie.

Il s’agit des caporaux Sanna Fadera, Ebrahima Sanno et Mbarra Touray, ainsi que du sergent Gibril Darboe, a-t-il précisé dans un communiqué publié sur la page Facebook de la présidence de la Gambie.

Ils sont tous les quatre soupçonnés d’avoir pris part à la tentative de coup d’Etat, selon Ebrima Sankareh.

Trois autres agents des forces de défense et de sécurité gambiennes, qui auraient participé au putsch manqué, ont pris la fuite, a déclaré M. Sankareh.

‘’Les enquêtes (…) se poursuivent’’, a-t-il ajouté, assurant que ‘’les citoyens, les résidents et les membres du corps diplomatique (…) sont priés de poursuivre leurs activités’’.

‘’La situation est sous le contrôle total [des forces de sécurité] et on n’a pas besoin de paniquer’’, soutient Ebrima Sankareh.

Adama Barrow, élu président de la Gambie en 2016 en remplacement de Yahya Jammeh, a été réélu avec 53 % des suffrages en décembre 2021.

Le régime de son prédécesseur, qui vit en exil en Guinée-Equatoriale depuis 2017 après vingt-deux ans au pouvoir, est soupçonné d’avoir commis de nombreuses violations des droits de l’homme, dont des assassinats de journalistes et d’opposants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here