L’affaire du deal supposé entre Aboubakar Hima dit « Petit Boubé » et l’Etat du Sénégal sur un contrat d’achat d’armements d’une valeur de 45 milliards FCFA est loin de connaître son épilogue. Dans l’émission Grand Jury de la RFM, le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moussa Bocar Thiam a annoncé des poursuites judiciaires contre les journalistes qui ont révélé le contrat secret.

« Je vous réponds clairement que ces infractions ne seront pas impunies. Je suis clair. Il est clair que l’État du Sénégal qui a la responsabilité de veiller aux lois et règlements prendra toute les mesures nécessaires (…) Nous allons revenir à l’ordre. Ne pas autoriser qu’un journaliste ou qu’un consortium de journalistes puissent violer délibérément les secrets défense qui peuvent nuire à la stabilité de notre pays, à l’honorabilité de nos forces de défense et de sécurité. Nous devons tous y veiller et il appartient à l’État de prendre ses responsabilités et il le fera. Quelles qu’en soient les conséquences », a menacé le ministre.

Moussa Bocar Thiam d’ajouter : «Un journaliste ne peut pas tout dire, tout révéler quitte à nuire aux intérêts supérieurs de la nation. C’est intolérable et inadmissible. Cet intérêt public à informer disparaît dès lors qu’il y a un intérêt public qui appartient à l’Etat du Sénégal à travers la stabilité du pays ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here