Fatou Kiné Ndiaye est enfin libre. Prévu dans un premier temps le 7 avril dernier, son procès avait été reporté pour audition de Massoukha Mbengue. Elle a finalement recouvré la liberté alors que l’homme qui l’a piégée reste en détention.

Pour rappel, ce 24 février 2021, le monde basculait sous les pieds de Fatou Kiné Ndiaye lorsque les policiers, en service à l’aéroport Mouhamed V de Casablanca lui annoncent qu’elle est en position de garde à vue pour détention et trafic de drogue. La jeune étudiante, âgée de 22 ans, ne le savait pas encore en ce moment : 400 grammes de haschich étaient cachés dans une boîte à chaussures qui était au fond de l’une de ses valises.
C’est lors de son interrogatoire, sous le régime de la garde à vue, que cette brillante étudiante, qui venait de terminer ses études en gestion-management, a compris ce qui s’était passé.

Elle s’était faite piéger par Massoukha Mbengue dit « Mass ». En effet, à la veille de sa venue au Sénégal, pour des vacances, elle avait fait une annonce afin de transporter, contre rémunération, des colis au poids (Gp). C’est sur ces entrefaites que Mass s’était rapproché d’elle afin d’envoyer des « chaussures » à Dakar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here