Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, Oumar Gueye, s’est prononcé dimanche sur l’affaire de mœurs opposant le député Ousmane Sonko à une employée d’un salon de massage du nom d’Adji Sarr. Selon le porte-parole du Gouvernement, cette affaire est purement privée et n’a aucune connotation de politique. « Il n’y a aucune volonté d’éliminer un adversaire politique. Le président de la République n’était même pas au courant que Sonko sollicitait les services d’une masseuse. Il faut laisser la justice régler cette question », a-t-il précisé, dans l’émission du Grand jury sur la Rfm.

« C’est une affaire purement judiciaire, pas une affaire politique. Quand une personne se sent victime, elle peut porter plainte. Et à la justice de trancher. Quel intérêt le pouvoir encore moins le président Macky Sall a-t-il pour créer une situation. Est-ce que c’est le président Macky Sall qui a trouvé Ousmane Sonko en lui disant, nous allons vous prendre, on vous amène là où vous êtes partis vous faire masser. Non, le président n’était même pas au courant », a persisté le maire de la commune de Sangalkam (Rufisque). Partant de là, il a estimé qu’on ne peut pas dire qu’il y a une velléité du pouvoir. « Le président Macky Sall, selon le porte-parole du Gouvernement, a gagné depuis 2012 toutes les élections. Donc, il n’y a pas un intérêt à vouloir éliminer un adversaire politique ou autre. L’élimination d’un adversaire politique se fait par des élections et au niveau des urnes ».

Le ministre Oumar Guèye de rappeler qu’Adji Sarr est une Sénégalaise et a la même dignité que le leader de Pastef. « Il faut qu’on la respecte. Il faut qu’on respecte le sentiment d’Adji Sarr. Elle a été victime de viols, elle a le droit de porter plainte », a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here