La révélation du contrat à plus de 555 millions d’euros de Lionel Messi au Barça a mis l’Espagne en émoi. Quelques jours après l’article sorti dans El Mundo, Lionel Messi a décidé d’attaquer en justice six personnes qui pourraient être à l’origine des fuites, rapporte la radio catalane RAC1. L’ex-président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, est notamment visé.
L’article d’El Mundo qui dévoile le “plus gros salaire de l’histoire du sport” touché par Lionel Messi au Barça a fait couler beaucoup d’encre depuis sa parution dimanche. Selon le journal espagnol, l’Argentin aurait signé en 2017 un contrat pharaonique de 555.237.619 euros sur quatre ans, soit 138 millions d’euros par saison.
Les révélations ont touché l’Espagne et le monde du football, sachant que le Barça traverse une vaste crise économique et aurait vu sa dette grimper jusqu’à plus de 900 millions d’euros, selon les informations de la Vanguardia. Certains observateurs ont donc désigné le numéro 10 comme l’un des problèmes économiques majeurs au club.
Six personnes visées
Alors que la direction du Barça a déjà annoncé son intention d’attaquer El Mundo et a lancé une enquête interne sur une éventuelle “taupe”, Lionel Messi et son entourage ont également décidé de saisir la justice pour la publication du document théoriquement confidentiel, affirme RAC1. La Pulga devrait engager des poursuites contre six personnes qui auraient pu faire fuir les documents.
Toujours selon le média espagnol, il s’agit notamment de l’ancien président du Barça Josep Maria Bartomeu, qui a démenti dimanche être à l’origine des fuites. Les autres personnes visées sont Carles Tusquets (actuel président du comité de direction), Jordi Mestre (ancien vice-président sportif), Oscar Grau (DG du club), Roma Pontí (responsable des services juridiques du Barça) et le patron du journal El Mundo qui a révélé les documents.
 
Messi “génère plus” d’argent qu’il n’en gagne
Les candidats à l’élection pour la présidence du FC Barcelone Joan Laporta et Victor Font ont assuré lundi que Lionel Messi « génère plus » d’argent qu’il n’en gagne.
« Leo génère beaucoup plus de revenus que ce qu’il ne coûte. Nous avons fait faire une étude et il génère un tiers des revenus totaux du Barça », a affirmé l’ex-président et candidat Joan Laporta, dans des déclarations à la radio catalane RAC1 lundi.
Son concurrent Victor Font a également assuré que « Messi génère tout cela et bien plus encore pour le club. Laisser entendre que le Barça est ruiné à cause de Messi est une conclusion absolument erronée », a-t-il déclaré dans un entretien sur la radio Onda Cero.
La Pulga génère “un tiers des revenus du Barça”
 
Les deux candidats ont condamné ce qu’ils estiment être une « fuite » et ont insisté sur le fait qu’ils feront tout leur possible pour que Messi reste au Barça après l’été, alors que son contrat expire le 30 juin. « Il faut faire tout ce qui est en notre pouvoir pour retenir Messi. C’était le cas en 2017, et aujourd’hui aussi », a déclaré Font.
Laporta, qui a vécu l’explosion de la Pulga (puce, en espagnol) lors de son premier mandat à la tête du Barça (2003-2010), a assuré qu’il fera « tout (s)on possible pour que Messi reste au Barça. J’ai des indices qui m’indiquent qu’il se sent bien à Barcelone, qu’il souhaite rester », a glissé Laporta.
« Ce n’est pas seulement un ressort économique, car Messi génère aussi un tiers des revenus du Barça, mais aussi un ressort émotionnel et sportif, et tous les moments vécus avec lui », a conclu Laporta.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here