Le combat de lutte de ce dimanche est plein d’enjeux. Le roi, Eumeu Sène, a une couronne à défendre et une revanche à prendre face à son adversaire ce soir. L’aspect mental sera très déterminant pour l’issue du combat, selon le psychologue Babacar Khalifa Diagne. Ce combat royal est organisé par Tapha Diop (Okay Africa Tv) pour rendre hommage à Youssou Ndour, la fierté nationale.

Demain dimanche, Eumeu Sène aura un double défi à relever : conserver son titre de roi des arènes et laver l’affront subi il y a de cela 5 ans, devant son adversaire du jour.  Il a pris de la bouteille entre 2014 et maintenant, en se frottant aux meilleurs : Balla Gaye 2 et Bombardier. Il s’est offert le scalp des rois, mais a pris le risque d’ouvrir les portes de sa cour à son insatiable bourreau. Le défi est énorme. «Si on met ensemble les deux enjeux, la couronne et la revanche, évidemment ça devient une pression très forte.

Chaque aspect est un enjeu en termes de motivation et de pression. Quand on est roi des arènes, la volonté est de ne pas céder sa couronne. Mais quand on a été battu par un lutteur de la trempe de Modou Lô, et qu’on a à cœur de prendre sa revanche, il y a aussi une pression», analyse le psychologue Khalifa Babacar Diagne. Pour le spécialiste des faits psychiques, des comportements et des processus mentaux, «l’enjeu détermine très souvent la pression». Et «une forte pression peut être à la fois un avantage et un inconvénient. Mais si elle est démesurée, ça peut constituer plus un inconvénient qu’un avantage», explique Khalifa Ababacar Diagne.

Modou Lô, le moment ou jamais

En sport, l’ascendant psychologique n’est jamais à prendre à la légère. Et les histoires de bête noire fonctionnent très souvent. Ce qui fait dire à notre psychologue que Modou Lô, qui va aborder ce combat avec un ascendant psychologique sur son adversaire du jour, qu’il avait terrassé en 2014, mettra tout en œuvre pour confirmer sa suprématie, puisqu’au bout, une grosse récompense lui tend les bras, la couronne de roi des arènes.

«Cela donne beaucoup confiance. Même si Eumeu Sène est roi des arènes, il combat un adversaire qui l’a déjà battu. Cela dit, il ne va pas aborder le combat avec autant de confiance. Il aura toujours quelques appréhensions, du fait qu’il sait qu’il a déjà été battu par Modou Lô. Il y a cette dimension qui donne à Modou Lô un ascendant psychologique et il va venir avec l’idée de confirmer sa suprématie. Mais aussi de repartir avec la couronne», explique notre psychologue. Parmi les ténors, Modou Lô fait partie des rares qui n’ont pas encore été roi des arènes.

«Ça, Modou Lô l’a intégré dans son agenda. Et quand il affronte un adversaire qu’il a battu et qui détient la couronne, il va se donner à fond et aura toutes les motivations nécessaires pour au moins goûter aux délices du statut de roi, parce que ça compte pour ses fans et pour la postérité». Pour cela, Modou Lô devra marcher sur Eumeur Sène, un redoutable adversaire.

igfm

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here