Cela semble graver dans le… ciment. Ils sont nombreux, du président Macky Sall au Dg de Sococim, à avoir confirmé la plus que probable hausse du prix du ciment. Une mauvaise nouvelle, selon l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen).

Selon son vice-président Momath Cissé, « depuis 3 ans on parle des logements sociaux au Sénégal. Mieux, il y a même des opérateurs qui ont commencé à construire, avec le ciment qui coûtait moins cher. Maintenant, il faudrait que le prix soit dynamique pour que l’on puisse accéder à ces logements sociaux. Je ne crois pas que c’est une bonne idée.

Le gouvernement ambitionne de construire 100 000 logements. Un projet qui doit relancer l’emploi au Sénégal », fait-il mine de prévenir. Pour M. Cissé, tous ces projets peuvent tomber à l’eau si l’Etat n’accompagne pas la future décision de hausse du prix du ciment. Il pense que l’Etat doit accompagner les opérateurs sur le plan de la viabilisation des terrains en y mettant tout ce qui est nécessaire gratuitement (ciment et fer).

« Cette éventuelle hausse du prix du ciment entraîne une augmentation du coût du loyer au Sénégal », alerte-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here