Dans la délégation du ministre des Sports qui était hier chez les envoyés spéciaux de la presse sénégalaise à la Coupe du Monde 2022, El Hadji Ousseynou Diouf s’est prononcé sur le match qui attend ce mardi le Sénégal. Selon le double Ballon d’Or sénégalais, il faudra empocher les trois points, peu importe la manière.

ElHadj Ousseynou Diouf reste convaincu que le Sénégal a tous les atouts pour venir à bout de l’Equateur. L’ancien international qui était hier dans la délégation du ministre des sports en visite chez les envoyés spéciaux estime que le plus important est d’emporter la rencontre. «Peu importe la manière, il faut gagner. Lors des matchs décisifs, il ne faut pas forcément être bon. On doit être décisif. Je suis rassuré par la mentalité des joueurs et leur détermination. Hier, ils ont vu leurs familles et souhaitent que l’aventure continue à Doha», a déclaré l’ancien joueur de Liverpool.

Dans un match considéré comme une finale dans le groupe A, les Lions devraient jouer sur leurs vraies valeurs. «C’est un match d’hommes qui va demander qu’on fasse preuve des qualités bien sénégalaises, à savoir le «ngor-foula ak fayda». Ce sera un match de « Lions ». Mais comme l’a si bien dit le président de la République, il faut mettre de côté la Teranga et battre nos adversaires. Nous ne devons viser que les trois points, car nous devons nous qualifier», a rappelé le double ballon d’Or africain.

 HOMMAGE A PAPE BOUBA, DISPARU UN JOUR DE 29 NOVEMBRE

Pour ce troisième et dernier match de poules, le Sénégal qui compte trois points est dans l’obligation de l’emporter. Cette rencontre, prévue le 29 novembre, coïncide avec les deux ans de la disparition de Pape Bouba Diop. Ancien coéquipier du défunt, Dioufy estime qu’il n’y a pas meilleure façon de rendre hommage au premier buteur sénégalais dans une Coupe du Monde. «Ce mardi 29 va marquer les deux ans de disparition de Pape Bouba Diop. Selon moi, il n’y a pas une plus grande motivation. Cela nous fait penser à Bruno Metsu et Bocandé. Ces personnes qui ont toujours eu les mots durant ces moments pour nous galvaniser. Donc, je pense que les Lions sont prêts à leur rendre hommage», a soutenu El Hadj Diouf.

Devant les envoyés spéciaux, El Hadj Diouf a rendu un hommage à feu Salif Diallo, journaliste sportif émérite rappelé à Dieu à quelques jours de la Coupe du Monde. «J’avais l’habitude de le retrouver dans ces événements-là et il nous conseillait beaucoup. Je pense beaucoup à lui. Le football est plus qu’un simple sport au Sénégal. Depuis que j’ai arrêté le football, c’est la première fois que je me déplace dans une délégation pour voir les journalistes. Je ne savais même pas qu’on faisait ces genres de visite de courtoisie», a ajouté l’ancien enfant terrible du football sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here