C’est finalement le 6 octobre prochain que Kaliphone Sall sera jugé devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour coups et blessures volontaires. Appelé à la barre ce lundi, le dossier a été renvoyé à cette date pour comparution de la partie civile, Adja Thiaré Diaw, qui serait hospitalisée. Par ailleurs, la demande de mise en liberté provisoire introduite par la défense de Kaliphone a été rejetée par le tribunal. Pour ses avocats, Kalifone s’est présenté à toutes les convocations des genfarmes et il est régulièrement domicilié. Et c’est lui, selon Me Daff, « qui a intérêt à ce que l’affaire soit jugée pour la manifestation de la vérité ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here