Mimi Touré a joint l’acte à la parole. Elle a déposé sa démission du groupe parlementaire Benno Bok Yakaar. Mais, Me Oumar Youm, président dudit groupe parlementaire, qui était l’invité du Grand Jury, a tenu à prévenir la députée.

«Pour moi, la démission ce n’est pas qu’un acte exprès qu’on  met sur la table. Il y a des comportements qui sont assimilables à la démission. La jurisprudence est là aussi.

À chaque fois que des actes successifs de dissidence, pour ne pas dire de rébellion, sont posés, pour montrer carrément qu’elle ne fait plus partie  de la coalition, qu’elle n’assiste plus aux réunions de secrétariat exécutif du parti, que la ligne politique du parti n’est plus sa ligne politique (…)

S’il y a des actes qui montrent qu’il y a défiance à l’égard de la majorité présidentielle de Benno Bok Yakaar, il faut avoir soit le courage de tirer les conséquences ou nous-mêmes nous aurons le courage de tirer les conséquences.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here