Le chef de l’Etat a demandé mercredi au ministre de la Justice d’examiner, ‘’dans les meilleurs délais’’, les possibilités et le schéma adéquat pour l’amnistie de ‘’personnes ayant perdu leur droit de vote’’, a-t-on appris du porte-parole du gouvernement, Abdou Karim Fofana.

‘’Abordant la consolidation du dialogue national et l’ouverture politique, le président de la République demande au garde des Sceaux, ministre de la Justice d’examiner, dans les meilleurs délais, les possibilités et le schéma adéquat d’amnistie pour des personnes ayant perdu leur droit de vote’’, écrit M. Fofana dans le communiqué du Conseil des ministres.

Des informations de presse faisaient état, depuis plusieurs semaines, de la préparation d’une loi d’amnistie au profit de Khalifa Sall, ancien maire de Dakar, et de l’ancien ministre Karim Wade.

Ces deux personnalités de l’opposition, jugées pour des faits de détournement de deniers publics, ont été condamnées à des peines de prison qui les privent de leurs droits civiques.

Khalifa Sall et Karim Wade avaient obtenu le nombre de parrainages requis pour être candidats à l’élection présidentielle de 2019.

Mais le Conseil constitutionnel avait invalidé leur candidature en estimant qu’ils avaient perdu leurs droits de vote et d’éligibilité en raison de leur condamnation.

Tous les deux opposants ont bénéficié de la grâce du président de la République et ont été remis en liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here