Mimi Touré a suscité une levée de boucliers dans le camp présidentiel après qu’elle a annoncé avoir pris ses distances avec Benno Bokk Yakaar et son chef, le Président Macky Sall. Un de ses collègues députés et au gouvernement préfère faire exception. Il s’agit de Abdoulaye Diouf Sarr.

Invité par le journal Source A à se prononcer sur la nouvelle posture de l’ancienne Garde des Sceaux, l’ex-ministre de la Santé a botté en touche. Avec panache. «Je préfère ne pas être dans un rôle de répondre  à une sœur», a-t-il lancé.

Le journaliste revient à la charge et l’interroge sur l’éventualité d’une candidature à la présidentielle de 2024 de Mimi Touré. Diouf Sarr est resté inflexible. «Nous sommes en démocratie et c’est le peuple qui évalue les offres et choisit librement ses gouvernants. Mais attendons d’abord que les candidatures se déclarent pour nous permettre de les comparer.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here