Le Sénégal a pris toutes les dispositions pour assurer la continuité du service à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass suite au mot d’ordre de grève lancé par l’Union des Syndicats des Contrôleurs aériens de l’ASECNA (USYCAA), a indiqué le ministère des Transports aériens.

‘’L’Etat du Sénégal informe l’opinion publique nationale et internationale qu’il a pris, en collaboration avec l’ASECNA, toutes les dispositions pour assurer la continuité du service à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass. L’aéroport AIBD restera ouvert à l’exploitation commerciale’’, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Le ministère rappelle que les syndicats de contrôleurs aériens de certains pays de l’ASECNA ont déposé un préavis de grève le 25 juillet 2022.

Il ajoute que ‘’ce préavis avait été suspendu grâce à la médiation des autorités sénégalaises qui a abouti au règlement de onze (11) points d’accord sur les dix neufs (19) revendications initiales’’.

Le ministère signale que ‘’malgré les assurances données par les autorités étatiques, l’USYCAA a décidé unilatéralement d’aller en grève du 23 au 25 septembre 2022’’.

Il souligne que l’ASECNA a également déployé son plan de contingence pour assurer les services de navigation aérienne dans la FIR (Région d’Information de Vol) terrestre et océanique avec la sécurité requise.

Le ministère signale par ailleurs que le Tribunal du Travail Hors Classe de Dakar, dans l’Ordonnance de Référé N° 216 du 22 septembre 2022, a suspendu le préavis de grève de l’USYCAA.

Le ministère estime que ‘’par conséquent, cette grève est illégale’’.
Selon le communiqué, ‘’l’Etat du Sénégal demande aux contrôleurs aériens sénégalais et étrangers exerçant dans notre pays de sursoir immédiatement au mot d’ordre de grève’’.

 

Il rappelle qu’en ‘’cas de non-respect de cette décision de justice, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur’’ et invite toutes les parties à ‘’la poursuite des négociations’’.

 

L’USYCAA) a décidé de réactiver son préavis de grève à compter du vendredi jusqu’au dimanche et puis d’une durée indéterminée jusqu’à la satisfaction totale de toutes ses revendications.

Ces revendications sont essentiellement relatives au renforcement des capacités opérationnelles, à l’épanouissement professionnel et au plan de carrière du contrôleur aérien de l’ASECNA.

L’ASECNA regroupe 18 pays (Bénin – Burkina – Cameroun – Centrafrique – Congo – Côte d’Ivoire – France – Gabon – Guinée – Bissau Guinée Equatoriale – Madagascar – Mali – Mauritanie – Niger – Sénégal – Tchad – Togo – Union des Comores).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here