Certains sénégalais ne comprennent pas que Matar Ba soit démis de ses fonctions à quelques semaines de la Coupe du monde. D’autres, plus téméraires, vont même jusqu’à initier une pétition pour le retour du maire de Fatick à la tête du département des Sports, comme si son sort était lié aux performances ou contreperformances de nos « Lions» sous la tutelle directe de la FSF. Ces braves gens vantent, en effet, les « excellents résultats » de Matar Ba dans certaines disciplines comme le football. Mais pour nous, au Témoin, nous disons tout simplement bon débarras. Même si son département nous a valu quelques satisfactions, nous n’oublions pas que c’est sous son magistère que le Sénégal a enregistré la plus grande tragédie sportive de son histoire avec l’effondrement d’un pan de la tribune rafistolée du stade Demba Diop. Bilan 8 morts et des centaines de blessés. C’est également sous Matar Bâ que la cagnotte récoltée par les Lions à la Coupe du monde de football en Russie a mystérieusement disparu comme par enchantement. Lors du sacre continental des Lions de football, Matar Ba avait aussi induit en erreur le chef de l’Etat en se faisant décorer et récompenser au même titre que les Lions. Une entorse à l’orthodoxie républicaine qui voudrait que les ministres en fonctions ne soient jamais décorés ou récompensés. Et la liste est loin d’être exhaustive. Baba Tandian s’étant chargé au lendemain de son limogeage de les énumérer pour le compte du basketball.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here