De Doha, Karim Wade s’est prononcé sur les premiers résultats des législatives du 31 juillet dernier. Il a salué « la victoire d’un peuple vaillant et digne contre le pouvoir qui a confisqué la démocratie ». « Chers Compatriotes, c’est avec beaucoup d’émotion et de satisfaction que je m’adresse à vous depuis Doha, lieu de mon exil forcé. Au nom de l’inter-coalition Wallu/Yewwi, je vous remercie pour la large confiance que vous nous avez accordée lors des élections législatives du 31 juillet 2022. Cette victoire est d’abord et avant tout, celle d’un peuple vaillant et digne contre le pouvoir en place, qui a confisqué la démocratie et porté atteinte quotidiennement à l’Etat de droit depuis 2012. Il a fallu l’engagement de la majorité des Sénégalais pour obtenir ce succès sans précédent, grâce à une opposition forte et unie. Pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, un Président en exercice se retrouvera sans majorité à l’Assemblée nationale » a souligné l’ancien ministre « du Ciel et de la Terre ». Poursuivant, Karim Meïssa Wade assure que « Nous recevons cette belle victoire avec humilité et un grand sens des responsabilités. À tous les membres de l’inter-coalition WALLU/YEWWI, à tous ceux qui croient qu’un autre Sénégal démocratique, fier et panafricaniste est possible, je tiens à dire, avec toute la gravité exigée par les circonstances, que nous résisterons aux tentatives de confiscation de la volonté populaire par la majorité actuelle. Nous devrons, plus que par le passé, rester rassemblés, organisés et décidés, pour conforter notre victoire ».

Restons toujours avec l’ancien ministre du Ciel et de la Terre. « Nous sommes déterminés à répondre sans délai aux attentes quotidiennes de notre peuple et à mettre toute notre énergie à réconcilier l’Assemblée nationale et les citoyens, en privilégiant, dans tous nos actes, l’intérêt général, dans l’éthique et la transparence. Dès les prochains jours, nous nous mobiliserons pour le vote de lois nécessaires afin de rebâtir, sans esprit de revanche, un Sénégal réconcilié avec lui-même, où la jeunesse, dont il faut saluer l’engagement au cours de la campagne électorale, aura de nouvelles et bonnes raisons de croire en son pays et de le servir avec rigueur et avec enthousiasme. J’appelle cette jeunesse à être le fer de lance du développement, de la modernisation et de la transformation de notre pays. Je l’exhorte à agir pour construire le Sénégal que nous voulons pour nos enfants » conclut Karim Wade.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here