Le Tribunal de Grande Instance (Tgi) de Louga a condamné, mercredi, l’ex-directeur de l’hôpital Magatte Lô de Linguère, Abdou Sarr, et deux de ses co-accusées à deux ans de prison avec sursis pour «homicide involontaire» dans l’affaire des quatre nourrissons morts brûlés dans cet hôpital, en avril 2021, a appris l’ «Aps» de sources judiciaires. Les trois mis en cause ont été également condamnés à payer une amende de deux millions de francs CFA à la famille de l’une des victimes qui avait demandé une indemnisation pour dommages intérêts. Outre l’ex-directeur de l’hôpital Magatte Lô de Linguère, une aide-infirmière chargée de la surveillance de la salle de néonatologie et la chef du service de pédiatrie de l’hôpital étaient également jugées dans le cadre de cette affaire. Après plusieurs renvois, le procès s’est tenu le 14 juillet dernier au Tgi de Louga. Le procureur de la République avait requis une peine de 6 mois avec sursis. Au terme de l’audience, le tribunal avait mis le verdict en délibéré au 27 juillet. Quatre nouveau-nés avaient été tués et deux autres blessés dans un incendie survenu le 24 avril 2021 à la maternité de l’hôpital Magatte Lô, à Linguère, dans la région de Louga. Le directeur de cet hôpital, Abdou Sarr, avait démissionné de ses fonctions, trois jours après le drame. Au lendemain de sa démission, le chef de l’Etat avait demandé au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, de veiller à ce que toute la lumière soit faite sur le sinistre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here