Serigne Mansour SY Diamil et ses camarades de parti ne sont plus membres de la coalition  Yéwi Askan Wi. Dans le communiqué ci-dessous, ils indiquent avoir pris la décision après une réunion du Directoire National de Bes Du Ñakk.

L’An Deux Mil Vingt-Deux et le Onze Juillet, le Directoire National de Bes Du Ñakk s’est réuni en son siège pour se prononcer sur la situation politique à la veille des élections législatives dont la campagne vient de démarrer le 10 juillet 2022.

CONSIDERANT

a) L’élimination des militants de Bes Du Ñakk dans la confection des listes départementales de la coalition Yéwi Askan Wi (YAW) ;
b) La disqualification de la liste nationale du fait de l’amateurisme des personnes chargées de l’établissement des listes des candidats de la coalition YAW ;
c) La non-prise en compte du poids électoral de Bes Du Ñakk dans l’établissement des listes départementales dans des localités où Bes Du Ñakk serait suffisamment représentatif pour mériter d’y figurer notamment : Dakar, Pikine, Rufisque, Dagana, Louga, Kébémer, Nouakchott, et l’Afrique du Nord ;
d) Les prises de décisions unilatérales au sein de YAW par un groupuscule de leaders parmi la trentaine que compte la Coalition YAW.

Le Directoire National de Bes Du Ñakk, à l’unanimité de ses militants présents ce onze juillet 2022, compte tenu de cette situation qui relève que d’une injustice gratuite à l’endroit de ses militants, situation condamnée par de nombreux sénégalais, a décidé des résolutions suivantes :
1. Démissionner de la coalition Yéwi Askan Wi ;
2. Ne pas voter YAW : le parti Bes Du Ñakk invite ses militants, ses électeurs, et tous les citoyens épris de transparence et de démocratie d’en faire autant ;
3. Continuer la réflexion pour choisir l’alliance la plus adéquate pour déjouer la tentative de mise à mort politique du parti Bes Du Ñakk et lui permettre de jouer pleinement le rôle que le peuple sénégalais attend de lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here