Il y’a de cela 7 ans, disparaissait le rappeur Pacotille, plongeant ainsi le monde de la culture, notamment le milieu hip-hop dans l’émoi et la concertation. Toujours présent dans le cœur des sénégalais, ses amis, parents, proches lui ont rendu hommage hier dans son Yeumbeul natal.

Le rappeur Cheikh Sidaty Fall, alias Pacotille a été rappelé à Dieu le samedi 4 juillet 2015 à Urgence-Cardio, suite à des douleurs à la poitrine. L’artiste qui avait la trentaine est parti sur la pointe des pieds, laissant ainsi le monde du hip-hop orphelin, un public avertit qui a été brutalement sevré de ses beaux lyrics stimulés dans une poésie musicale.

7 ans après sa mort, les souvenirs sont toujours frais dans la mémoire de ses fans qui l’ont aimé et adulé. Hier, à l’occasion de la date de commémoration de l’anniversaire de son décès, amis, fans, artistes entre autres se sont donnés rendez-vous chez le défunt à Yeumbeul pour un récital de Coran. Un moment de tristesse empreint d’émotion. Dans la soirée, un concert a été organisé pour lui rendre hommage. Beaucoup de ses titres, dont « Deh », une chanson prémonitoire a été revisité.

Pacotille qui était un Wadiste convaincu, avait un style assez particulier. En effet, il se faisait remarquer avec ses chaussures en plastiques. Pétri de talents, le rappeur qui était engagé et qui écrivait des textes profonds, avait fait plusieurs featurings avec Viviane Chidid, Fou Malade, etc. Son dernier album « Apocalypse » ou « Akhirou Zaman » qui renvoie à la fin du monde », demeure un chef d’œuvre.

Originaire de la banlieue dakaroise de Yeumbeul, Pacotille, qui arborait fièrement des chaussures en plastique lors de ses représentations sur scène, a débuté le rap en 1997. Le jeune homme a très vite gravi les échelons en touchant un public très large, aussi bien la jeunesse, que les personnes âgées. Le rap de Pacotille était en effet soft, compréhensible par tous.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here