Lundi potentiellement électrique au tribunal de Dakar et à celui de Pikine-Guédiawaye. Pour cause, les membres de la coalition Yewwi Askan Wi, arrêtés dans le sillage de la manifestation non autorisée du 17 juin dernier, sont jugés en audience spéciale par Dame justice. Le député Déthié Fall, le maire de Guédiawaye Ameth Aidara, la parlementaire Mame Diarra Fam et Cie connaîtront sauf tsunami leur sort ce jour, devant le tribunal des fragrants délits. A moins de 48 heures de la manifestation risquée du 29 juin.

Dakar risque encore de connaitre une journée chaude en ce lundi 27 juin 2002. Principalement aux abords des tribunaux de Dakar et de Pikine Guédiawaye où se tiennent, en audience spéciale, les procès de certains responsables politiques de Yewwi Askan Wi, l’une des principales coalitions de l’opposition, arrêtés dans le sillage d’un rassemblement non autorisé, devant se tenir à la Place de la Nation le 17 juin dernier.

Le député Déthié Fall, mandataire national de Yaw, et la parlementaire Mame Diarra Fam du Pds (ancien parti au pouvoir de 2000 à 2012), ainsi que le maire de Guédiawaye Ameth Aïdara (tête de liste de Yaw pour les Législatives dans le département éponyme) sont jugés en flagrant délit pour divers motifs liés à la manifestation en question.

Le procès des députés Déthié Fall et Mame Diarra Fam, interpellés lors de la manifestation réprimée de la coalition Yewwi Askan Wi, de manière illégale selon l’opposition puisqu’ils n’ont pas été arrêtés sur les lieux de la manifestation, avait été renvoyé au lundi 27 juin, en audience spéciale au tribunal de Dakar. Alors que ce procès devait s’ouvrir mercredi dernier pour ces deux députés qui avaient été placés sous mandat de dépôt lundi dernier, pour participation à une manifestation interdite et troubles à l’ordre public, le juge avait estimé que la salle ne pouvait pas contenir les 84 personnes arrêtées dans cette affaire, selon certaines sources.

Le maire de Guédiawaye, Ahmed Aïdara, poursuivi également pour les mêmes faits, est jugé en audience spéciale lui aussi, ce jour. Le maire de la ville de Guédiawaye a été présenté, vendredi, devant le juge au tribunal de Pikine avec huit autres prévenus. Après la demande de renvoi à une date spéciale du 29 juin formulée par le parquet qui avançait un certain nombre de critères pour juger cette affaire avec plus de sérénité, le juge avait décidé du report de l’affaire au lundi 27 juin 2022.

Ce jour risque donc d’être à haut risque pour la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi dont certains de ses responsables, de Dakar à Ziguinchor où Guy Marius Sagna (tête de liste départementale de Yaw aux Législatives) sera jugé demain, mardi, se retrouvent en bisbilles avec Dame justice. Et tout ce micmac semble se dérouler dans une ambiance assez délétère pour la paix civile au Sénégal, avec une opposition qui bande les muscles en perspective de sa manifestation d’après demain, mercredi, interdite ou non, et qui est prête à en découdre face à un pouvoir qui met en avant la stratégie répressive, via un dispositif sécuritaire jamais déployé au Sénégal, selon certains observateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here