es voix discordantes continuent de s’élever dans la majorité présidentielle pour dénoncer les agissement du régime de Macky Sall, après l’invalidation de la liste proportionnelle de la coalition Yewwi Askan Wi, l’arrestation de ses leaders et l’interdiction des manifestations. Après Aminata Tall, ancienne présidente du Cese et Mankeur Ndiaye, ancien ministre des Affaires étrangères, c’est autour du Dr Bacar Dia, ancien ministre et conseiller du Président Macky Sall. Il a appelé le chef de l’Etat sénégalais d’engager la rectification avant « de marcher sur des cadavres pour quitter le Palais »

« Excellence, cher ami ! Ensemble nous avions engagé la bataille contre un troisième mandat en 2012. Aujourd’hui, l’histoire semble se répéter ! Vous semblez engager l’administration dans une stratégie d’élimination de vos adversaires politiques. Cette démarche est violente ! », a indiqué monsieur Dia dans une lettre ouverte au président de la République.

Il ajoute: « La violence institutionnelle et le sentiment d’injustice, peuvent entrainer des tensions sociales aux conséquences imprévisibles pour notre cher pays. Les étudiants, les enseignants, le personnel médical, travaillent dans des conditions à peine humaines, les hôpitaux transformés en mouroir, les bébés consumés dans les services de néonatologie »

Avant de conclure: « Voilà excellence la violence à laquelle vous nous soumettez ! Libérez les manifestants ! Encadrez les manifestations ! Ouvrez la compétition à toutes les forces politiques ! Ne confisquez pas nos libertés! Engagez la RECTIFICATION avant qu’il ne soit trop tard ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here