La justice ne lâche pas l’affaire des 11 bébés morts calcinés au service de néonatologie de l’hôpital Mame Abdou Aziz Dabakh de Tivaouane. En effet, après l’inculpation et le placement sous mandat de dépôt, la semaine dernière, d’une sage-femme et d’une aide-infirmière, en garde, la nuit des faits, le juge d’instruction près le Tribunal de Grande instance de Thiès poursuit les auditions. Ainsi, après le passage, ce mardi, de la directrice de ladite structure hospitalière, Dr. Bineta Diop Mbengue, du Directeur des ressources humaines (Drh), Cheik Diop, et de Fodé Ndione de la division maintenance, un autre responsable est convoqué, ce jeudi, au bureau du magistrat instructeur. Il s’agit, selon L’As, du chef des services des soins infirmiers Omar War.

Ce, au moment où les services de l’hôpital sont paralysés par des mouvements d’humeur des blouses blanches qui continuent de réclamer la libération de leurs deux collègues emprisonnées.

A rappeler que tout ce beau monde a été entendu dans le cadre de l’enquête préliminaire menée par la Division des investigations criminelles (Dic).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here