Le préfet de Ziguinchor a saisi la Cour Suprême pour obtenir l’annulation de plusieurs décisions prises par Ousmane Sonko en tant que maire de Ziguinchor. Le recours a été introduit le 26 avril dernier.

Le Quotidien, qui donne l’information dans son édition de ce mardi, indique que El Hadji Madické Dramé attaque les actes du successeur d’Abdoulaye Baldé aussi bien dans la forme que dans le fond.

Et parmi les décisions visées, le journal cite la création d’un service civique communal, la rebaptisation des rues de la ville et la création de nouveaux services tels que la direction de la solidarité communale, la Mutuelle de santé municipale et la Coopérative d’habitats sociaux.

Sur ce dernier chapitre, le préfet de Ziguinchor rappelle que «le maire n’a pas en l’espèce compétence à créer de nouvelles directions, mais plutôt se fier à l’organigramme type prévu à l’article 284 du CGCT (Code général des collectivités territoriales) et fixé par le décret n°2020-30 du 08 janvier 2020».

Le même reproche a été fait au nouveau maire de Dakar, Barthélémy Dias, à propos du recrutement de l’ancien capitaine de gendarmerie Seydina Oumar Touré et de Guy-Marius Sagna. Ces derniers ont été engagés par la Ville comme responsable de la sécurité et chargé des affaires sociales, respectivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here