L’aide-infirmière déférée au parquet de Kaolack (centre) pour mise en danger de la vie d’autrui a été remise en liberté à la suite d’une lettre de désistement du plaignant, a appris l’APS de source judiciaire, jeudi.

Bénéficiaire d’une liberté provisoire, elle sera jugée mercredi prochain par le tribunal de grande instance de Kaolack, selon la même source qui a requis l’anonymat.

Le personnel de l’hôpital régional de Kaolack a tenu un sit-in, mercredi, dans l’enceinte de l’établissement de santé en guise de soutien à l’aide-infirmière déférée au parquet après le scandale du bébé déclaré mort et déposé à la morgue, puis retrouvé vivant.

Le parquet a reçu une lettre par laquelle Alassane Diallo, le père de l’enfant, déclare renoncer à sa plainte.

L’aide-infirmière avait déclaré le nourrisson mort en établissant un certificat de décès, alors qu’il était encore en vie. L’enfant est finalement décédé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here