La FIFA a sanctionné le Sénégal d’une amende de 112 millions de francs CFA et d’un match à domicile à huis clos pour les incidents du match contre l’Égypte, le 29 mars dernier, en barrage retour du Mondial 2022. Si la Fédération sénégalaise de football (FSF), par la voix de son président, Me Augustin Senghor, notamment, a dénoncé la sévérité des sanctions, elle n’entend pas les contester en appel.

D’après le journal Record, qui donne l’information dans son édition de ce jeudi, la décision a été prise avant-hier, mardi, lors de la dernière réunion du Comité exécutif de l’instance. La FSF craint d’aggraver son cas. En effet, renseigne le quotidien sportif, en cas d’appel, les sanctions pourraient être corsées.

En revanche, rapporte Record, la Fédération n’écarte pas d’adresser une demande de clémence à la FIFA avec l’espoir d’obtenir un allégement de la sentence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here