Du neuf dans le scandale qui secoue l’hôpital de Kaolack. Selon les informations exclusives de Libération online, l’aide-infirmière en cause vient d’être placée en position de garde à vue au commissariat de Kaolack. Pour rappel, elle avait déclaré mort le bébé alors qu’il était en arrêt respiratoire. Envoyé à la morgue, le nouveau-né a commencé à pleurer lorsque son père était venu récupérer le corps. Le bébé a finalement rendu l’âme à son retour en pédiatrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here