Trois équipes de la poule B logée à Bafoussam vont disputer les huitièmes de finale de la 33ème édition de la coupe d’Afrique des nations (Cameroun 2021). Il s’agit du Sénégal, de la Guinée et du Malawi qui ont terminé respectivement 1er, 2ème et 3ème place d’un groupe âprement disputé.

Les «Lions» décrochent la première place qui leur permet de jouer le 25 janvier prochain contre la 3ème équipe du groupe A/C ou D, au stade Omnisports de Kouekong de Bafoussam. Les Zimbabwéens, eux, quittent la compétition en sauvant l’honneur face au Syli (2-1).

Comme le Cameroun, première nation à avoir composté son ticket, mais dès la deuxième journée, avant de terminer sans la moindre défaite, le Sénégal aussi est invaincu dans cette phase de poules riche en enseignements pour ne pas dire en… surprises.

La Côte d’Ivoire qui se fait rattraper par la Sierra Leone de retour à la CAN après 25 ans d’absence ; les Scorpions de la Gambie qui font jeu égal face aux Aigles du Mali. Mais surtout le Nzalang Nacional de la Guinée-Equatoriale dont un simple grondement a pulvérisé les Fennecs d’Algérie et mis fin à une série d’invincibilité de plus de 35 matches à deux longueurs seulement du record mondial détenu par l’Italie. Que dire aussi des décomplexés Requins Bleus du Cap-Vert face aux «Lions» indomptables du Cameroun ?

C’est dire qu’il y a une sorte de nivellement de valeurs. Les supposées petites équipes ne se laisseront pas faire. Elles sont là pour bousculer l’ordre établi et pourquoi pas y mettre un terme. En tout cas, une sorte de révolution semble en marche. Un premier avertissement avait été d’ailleurs lancé aux Lions face à la modeste sélection zimbabwéenne. Le salut ne viendra ce jour-là que de Sadio Mané à la… 95ème minute et sur… pénalty.

Le derby sous-régional face à la Guinée a, lui, accouché d’une petite souris. Mais hier, c’est un tremblement de terre qui a failli se produire. Et pourtant, la sélection nationale a retrouvé la totalité de son équipe. Pas un seul cas de covid-19 n’a été signalé dans les rangs des Lions. Tout le monde était là. Mais la mayonnaise n’a toujours pas pris. Pis, l’axe central n’assure toujours pas. Ce, nonobstant, le retour de Kalidou Koulibaly considéré comme le «ministre de la défense». Sauf que l’enfant de Ngano (département de Kanel) ne semble pas retrouver tous ses automatismes. Sa longue absence est peut-être passée par là. Le capitaine des «Lions» et de Naples (Série A) qui a rejoint la tanière depuis le 27 décembre de l’an dernier est resté plus de 21 jours sans compétition. Pis, sa longue période d’isolement à cause de tests positifs a certainement eu des conséquences sur son rendement d’hier, mardi 18 janvier.

Sauf que le natif de Saint-Dié-des-Vosges n’était pas le seul à avoir perdu ses repères. Au niveau du milieu comme en attaque, des errements et autres pertes de balles, inhabituels ont été observés chez Sadio Mané, Idrissa Gana Guèye. A ces manquements s’y ajoute l’inefficacité offensive qui ne quitte toujours pas l’équipe. Les attaquants ont même eu le luxe de vendanger certains caviars.

Le plus faible ratio depuis 20 ans

Trois matches, un seul but inscrit. Le ratio est plus que faible pour la sélection sénégalaise. C’est même le plus faible depuis plus de 20 ans. En trois campagnes, c’est la première fois qu’Aliou Cissé réalise une aussi faible performance en phases de poule. Même s’il est loin d’être le plus inquiétant. En 2006, par exemple, l’équipe dirigée par le duo Abdoulaye Sarr–Amara Traoré n’avait obtenu qu’une seule victoire contre deux défaites en phases de poules. Ce qui ne l’avait pas empêché d’atteindre les demies et de bousculer les Pharaons dans un stadium national du Caire rempli comme un œuf. Mido et sa bande avaient même recouru à un arbitrage-maison grâce à Raphaël Evehe Divine qui s’est rétracté sur un penalty obtenu par Diomansy Kamara au summum de son art, pour s’imposer (2-1). Espérons également qu’il s’agit juste d’un retard à l’allumage pour cette sélection sénégalaise considérée comme ultra-favorite de cette CAN camerounaise. Aliou Cissé dispose d’une petite semaine pour mettre les choses au point afin de mieux entamer les matches couperets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here