Comme il fallait s’y attendre aussi, le dossier de l’embargo sur le Mali a été abordé par Ousmane Sonko. Le leader de Pastef a une fois de plus dénoncé sans gants la décision des chefs d’Etat de la CEDEAO qui sont à ses yeux désormais pris dans leur propre piège à cause de la mort de l’ancien Président Ibrahima Boubacar Keïta. « Ceux qui sont derrière Macky Sall ont demandé à la CEDEAO de mettre le Mali sous embargo. Maintenant que l’ancien Président du Mali est décédé, je me demande ce qu’ils vont faire pour assister aux funérailles. Parce qu’à chaque fois qu’un Président est décédé, ilsse bousculent pour présenter leurs condoléances » ajoute Ousmane Sonko.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here