Le juge d’instruction du deuxième cabinet n’a pas perdu trop de temps pour écrouer les activistes Landing Mbissane Seck alias Kilifeu et Simon Kouka, ainsi que leur présumé complice Thierno Amadou Diallo dit « Thier » -qui était déjà en prison-, impliqués dans une sombre affaire d’escroquerie et de trafic de faux visas et de passeports. Il les a tous inculpés et placés sous mandat de dépôt mardi, suivant ainsi à la lettre le réquisitoire du Parquet. Les rappeurs vont donc passer leur première nuit en prison.

Beaucoup de leurs camarades, dont Thiate, avaient fait le déplacement au niveau du palais de justice de Dakar pour les soutenir.

Déférés, lundi, les mis en cause, tous membres fondateurs du groupe « Y en a marre », avaient bénéficié d’un retour de Parquet. Présentés à nouveau au Parquet, hier mardi, leur audition a été renvoyée.

En garde à vue depuis plus d’une semaine, le rappeur de « Keur Gui » de Kaolack est poursuivi pour association de malfaiteurs, corruption, tentative de faux dans un document administratif, tentative de trafic de migrants. « Thier » est, de son côté, poursuivi pour complicité de ces délits.

Les délits de tentative de de trafic de migrants et complicité d’usage de faux ont également été retenus contre Simon.

Les activistes sont défendus par Mes Koureychi Ba, Bamba Cissé, Moussa Sarr et Ciré Clédor Ly.

A rappeler, par ailleurs, que Kilifeu a annoncé, via ses conseils, avoir déposé plainte contre son « ami » Thierno Amadou Diallo et l’administrateur de Leral, Dame Dieng, après la diffusion de la vidéo à l’origine de ses déboires judiciaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here