Comme l’a annoncé hier, nos confrères de Libération, El Hadji Diadjie Kondé a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par le juge du deuxième cabinet. Selon nos sources, le commerçant, de nationalité sénégalaise et âgé de 55 ans, a été écroué pour association de malfaiteurs, escroquerie, blanchiments de capitaux, faux et usage de faux sur des document administratifs et faux en écritures publiques authentifiées.

Il faut dire que le trio est mouillé jusqu’à la moelle et pour cause. Le 6 septembre 2021, la Dic a effectué une perquisition au domicile d’El Hadji Kondé, situé à la Cité Alioune Sow. Les enquêteurs, qui venaient d’obtenir les premiers aveux détonants de Kondé ont ainsi saisi 8 passeports diplomatiques établis au nom des députés El Hadji Mamadou Sall, Boubacar Biaye ainsi que ses présumés enfants et épouses- et Sadio Dansokho ; 14 certificats de mariage portant les noms du trio avec d’autres femmes ; 9 autorisations parentales, 7 contrats de travail, 20 photocopies de cartes nationales d’identité, 7 relevés de comptes Cbao et 2 Ecobank, 19 extraits de naissance portant les cachets des Centres d’état civil de Kédougou, Pikine et Médina Gounass, et enfin, 13 relevés d’indemnités parlementaires portant les noms des deux députés et de l’ancien parlementaire, par ailleurs président du conseil départemental de Saraya.

Interrogé sur ces documents, Kondé a affirmé aux enquêteurs qu’ils confirment la “fraternités d’affaires” qu’il entretient avec le trio dans le cadre de ses activités délictuelles. En effet, il a expliqué que Biaye, Sall et Sadio le sollicitent régulièrement pour des démarches relatives à l’établissement de passeports diplomatiques et de passeports de service pour le compte de leurs familles respectives, et, qu’en retour, in interviennent également pour lui faciliter l’obtention de passeports diplomatiques pour ses clients et candidats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here