Cueillie hier aux Almadies, en même temps que son époux, la ressortissante ivoirienne Alexia Kanté est interrogée sous le régime de la garde à vue à la Sûreté urbain (Su) de Dakar. 

Lors de son dernier séjour au Sénégal, en début août, Alexia Kanté, s’exprimant via Snapchat, se réjouissait que tout son “stock” soit épuisé en peu de temps, promettant de revenir très bientôt à Dakar, rapporte Libération dans son édition du jour. Il faut dire que cette ressortissante ivoirienne était très sollicitée par les Sénégalaises qui désiraient… grossir leurs fesses, en une semaine. Ce que Alexia Kanté ne savait sans doute c’est que la Su l’avait raté de peu. En effet, les enquêteurs avaient débarqué dans l’hôtel sis au Plateau où elle logeait mais l’ivoirienne était, entre temps, retournée dans son pays.

Il y’a de cela quelques jours, Alexia Kanté et son époux, qui lui sert d’assistant, sont revenus au Sénégal pour poursuivre leur business. Ils étaient suivis à la trace par la Su qui recherchait le flagrant délit. Ce qui a été le cas hier aux Almadies où le couple avait rendez-vous avec des clientes. Tout ce beau monde a été embarqué par les hommes du commissaire Bara Sangharé. La police a par ailleurs saisi plusieurs seringues et des produits. Alexia Kanté et son époux ont été placés en garde à vue pour exercice illégal de la médecine d’autant qu’ils faisaient carrément des opérations de chirurgie esthétique. Les clientes dont plusieurs célébrités de la “jet set” étaient encore entendues en soirée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here