La campagne de levée de fonds lancée par le parti Pastef n’est pas du goût des autorités. Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur a mis en garde Ousmane Sonko son leader.

Antoine Diome précise qu’il s’agit là d’une “violation de l’article 3 de la loi 81-17 du 6 mai 1981 modifiée par la loi 89-36 du 12 octobre 1989” portant sur les ressources dont peuvent bénéficier les partis politiques.  Dans le document, on parle même d’une possible dissolution du parti.

Nous vous proposons l’intégralité du communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here