Cheikh Gadiaga va passer les fêtes de la Saint-Sylvestre dans les locaux de la Section de Recherches de la gendarmerie qu’il connaît parfaitement bien pour y avoir été, à plusieurs reprise, gardé à vue. Seulement cette fois, il n’est pas poursuivi pour extorsion de fonds, mais pour des propos diffamatoires à l’endroit de dignitaires religieux de la capitale du mouridisme. Il a tenu, mardi dernier, des propos jugés graves par des hommes religieux qui ont déposé une plainte contre lui. C’est ainsi que Cheikh Gadiaga, qui bénéficie d’une liberté provisoire, a été cueilli par les gendarmes et conduit dans les locaux de la Section de Recherches pour audition. Il attend que le procureur de la République scelle son sort. Pour rappel, Cheikh Gadiaga a été envoyé en prison le 7 janvier, par le doyen des juges d’instruction pour extorsion de fonds, publication de données personnelles à la suite de la plainte de la femme d’affaires Moumy Kébé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here