Au pouvoir depuis qu’elle a renversé le Président Ibrahim Boubacar Keita le 18 août, la junte malienne souhaite qu’un organe de transition dirigé par un militaire soit mis en place pour une période de trois ans. D’après des informations qui ont suinté à l’issue de 48h de pourparlers entre la Cedeao (venue en délégation à Bamako) et les officiers du Conseil national pour le Salut du Peuple, «la junte a affirmé qu’elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l’État malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l’État. Un responsable de la junte confirme : «Les trois ans de transition avec un Président militaire et un gouvernement en majorité composé de militaires». Autre annonce majeure : les militaires du CNSP acceptent que le Président déchu Ibrahim Boubacar Keïta retourne à son domicile. Et s’il souhaite voyager pour des soins, il n’y a pas de problème». Quant à l’ancien Premier ministre Boubou Cissé, arrêté en même temps que le Président Keïta et détenu dans le camp militaire de Kati, dans la banlieue de la capitale, «nous avons obtenu de la junte qu’elle accepte qu’il soit dans une résidence sécurisée à Bamako», a ajouté un responsable ouest-africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here