L’imam Mahmoud Dicko, personnalité nationale très écoutée et leader de la coalition contestant le pouvoir au Mali, appelle ses partisans au calme dimanche dans une vidéo diffusée par son entourage sur les réseaux sociaux après deux jours de troubles sanglants à Bamako. « Ne provoquez personne. Ne vous attaquez à personne. Je parlerai cet après-midi et cela sera diffusé à la télévision. Avant cela, ne mettez pas le feu aux stations essence ni à (cet) arrondissement. Du calme, s’il-vous-plaît ! Du calme ! Du calme !», dit-il en s’adressant à des fidèles dans cette vidéo tournée dans la mosquée où il prêche.

L’imam, bête noire du pouvoir et considéré comme le véritable leader de la coalition qui s’est formée autour de lui, devrait s’exprimer ce dimanche de manière plus publique à la faveur des funérailles de Bamakois tués depuis samedi.

C’est autour de la mosquée que se sont produits les affrontements les plus durs de la journée de samedi et de la nuit entre Bamakois et forces de sécurité. Un responsable des urgences d’un grand hôpital de Bamako a fait état d’au moins quatre morts, dont deux mineurs. Mais le camp de l’imam parle d’un bilan beaucoup plus lourd.

Avec Afp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here