La dissolution de la Cour constitutionnelle malienne est imminente. En effet, selon une note lue à la télévision et signée par le Chef de l’Etat, ce samedi,  » les décrets de nomination des juges de la Cour encore à leur poste seront abrogés, ce qui revient à une dissolution de fait ».

La décision de la Cour constitutionnelle d’invalider une trentaine de résultats des élections législatives de mars-avril passe pour un élément déclencheur de la contestation du peuple ce vendredi et samedi.

« Cette dissolution de fait de la Cour va nous conduire dès la semaine prochaine à demander aux autorités compétentes la désignation de membres pour que, rapidement, une cour reconstituée nous aide à trouver les solutions aux contentieux issus des élections législatives », a-t-il déclaré. Certains des neuf membres de la Cour ont déjà démissionné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here