L’Organisation mondiale de la santé craint que l’Afrique ne soit confrontée à une « épidémie silencieuse » si ses dirigeants ne donnent pas la priorité au dépistage du coronavirus.

L’envoyé spécial de l’Oms Samba Sow se dit préoccupé car il craint que le manque de tests n’occasionne une épidémie silencieuse.

« Mon premier point pour l’Afrique, ma première préoccupation, c’est que le manque de tests conduit à une épidémie silencieuse en Afrique. Nous devons donc continuer à pousser les dirigeants à donner la priorité aux tests », a déclaré M Sow lors d’une conférence de presse lundi.

Selon le Centre africains de contrôle des maladies, il y a eu près de 3 400 décès et près de 115 000 infections en Afrique.

Des taux jusqu’ici bien plus faibles que dans certaines régions d’Europe et des États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here