La basilique Saint-Pierre de Rome a ouvert ce lundi matin ses portes au public, symbole du retour à une relative normalité en Italie où le déconfinement entre dans sa «phase 2», avec reprise des messes et réouverture des commerces, cafés et terrasses, a constaté l’AFP.

Premier pays à avoir confiné il y a plus de deux mois l’ensemble de sa population pour juguler la pandémie meurtrière du nouveau coronavirus, la péninsule reste traumatisée avec une économie à genoux et le décès d’environ 32.000 personnes. Le pays goûte néanmoins depuis le 4 mai un peu de liberté retrouvée, à la faveur d’une première levée partielle de restrictions.

Aucune célébration publique n’est encore officiellement prévue dans la basilique Saint-Pierre, qui était fermée depuis le 10 mars. Une messe est cependant programmée à la mi-journée dans la majestueuse cathédrale gothique de Milan (nord), un symbole fort dans cette capitale de la Lombardie, région frappée de plein fouet par le Covid-19. « Nous ne pouvons pas nous permettre » d’attendre la découverte d’un vaccin pour rouvrir le pays, a justifié samedi soir le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, à propos de ce nouveau déconfinement.

« Nos principes restent les mêmes: protéger la vie, la santé des citoyens. Mais nous devons les décliner différemment », a-t-il plaidé, alors que l’épidémie semble maîtrisée. Le bilan des décès quotidiens est ainsi retombé ce weekend, avec 145 morts enregistrés dimanche, à son plus bas niveau depuis le début du confinement.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here