Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé lundi soir la prolongation jusqu’au lundi 11 mai du confinement visant à endiguer l’épidémie de Covid-19. Et aucun événement avec un public nombreux n’aura lieu avant mi-juillet.

Le sport va encore devoir patienter pour retrouver ses pratiquants, ses événements et son public. Le président de la République, Emmanuel Macron, a en effet annoncé lundi soir la prorogation jusqu’au lundi 11 mai 2020 du confinement visant à freiner la propagation de la pandémie de Covid-19. Et, a-t-il prévenu, aucun événement accueillant un public nombreux ne pourra avoir lieu d’ici au moins mi-juillet, ce qui enterre sans doute le dernier espoir de tenue du Tour de France aux dates prévues (27 juin-19 juillet).

Après avoir dressé un état des lieux de la lutte contre le coronavirus, et exposé des « progrès », le chef de l’État a expliqué que l’effort collectif devait se poursuivre. « L’espoir renaît mais rien n’est acquis. Dans le Grand Est comme en Île-de-France, les services hospitaliers sont saturés, le système est sous tension et l’épidémie n’est pas maîtrisée », a-t-il dit dans une allocution télévisée. « Nous devons donc poursuivre nos efforts. »

« C’est pour cela que le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai. C’est le seul moyen pour ralentir encore la propagation du virus », a-t-il ajouté.

Plus loin, il a précisé que cette date serait celle d’une première reprise d’activités, de la réouverture des écoles, mais que les lieux de loisir ou culturels accueillant du public resteraient fermés, et qu’aucun grand événement public ne saurait avoir lieu « avant mi-juillet », ce qui rend très hypothétique la reprise des compétitions sportives sauf à huis clos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here