Les cérémonies familiales doivent se tenir dans les maisons, sans grand rassemblement, occupation ou empiétement de la voie publique conformément aux mesures arrêtées par les autorités dans le cadre de lutte contre la propagation du Covid-19, a indiqué le ministre de l’Intérieur.

’’Pour les événements tels que les funérailles, baptêmes, mariages et autres cérémonies familiales, il est demandé aux organisateurs de veiller scrupuleusement à leur tenue dans les maisons sans grand rassemblement et d’éviter toute occupation ou empiétement de la voie publique’’, a souligné Aly Ngouille Ndiaye dans un communiqué transmis à l’APS.

Le ministère de l’Intérieur rappelle qu’en application des décisions prises par le président de la République à ’’l’effet de réduire la propagation’’ du Coronavirus, les manifestations ou rassemblements de personnes dans les lieux ou endroits ouverts au public sont interdits sur l’ensemble du territoire national pour la période allant du 14 mars au 14 avril.

Sont concernés par ces mesures d’interdiction les manifestations soumises à une déclaration préalable obligatoire, les processions sur la voie publique telles que les marches, cortèges, défilés, randonnées pédestres, chants religieux, marchés hebdomadaires, etc., indique le communiqué.

La même source cite les rassemblements ou groupements de personnes dans certains lieux publics, tels que les salles de spectacle, les stades et autres terrains dédiés au sport, et les lieux de baignade, etc.

Les établissements et autres lieux de collation recevant du public tels que les restaurants qui sont invités à privilégier la vente des plats à emporter afin de réduire au strict minimum les regroupements à fort contact humain, selon le ministre de l’Intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here