Les poulains d’Aliou Cissé qui parfois montent au créneau contre le Fédération sur des questions de primes, doivent être ébahis lorsqu’ils entendent parler Roger Mendy, ancien défenseur des «Lions».

Ce dernier, dans un entretien exclusif accordé au journal «SourceA» de ce samedi, est revenu sur les conditions financières de la Tanière confrontées à l’époque par ses coéquipiers.

«Nos primes journalières étaient de 250 francs Cfa, pour passer, ensuite à 500, 1000 francs et puis 5000 à 10000 francs. Maintenant, on n’entend plus parler de ces primes», a-t-il dévoilé au micro de nos confrères.

Selon lui, «comparer les conditions entre ces générations en équipe nationale, c’est comparer Yarakh et Paris. C’était très difficile, déjà, si on n’avait pas la permission de son Club, on ne pouvait pas venir».

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here