Les autorités avaient jusqu’ici confirmé seulement la mort d’un habitant de Conakry et d’un gendarme.

Le président de la république Alpha Condé a ordonné aux services compétents de « faire toute la lumière sur les circonstances de ces décès et de traduire en justice les personnes impliquées ».

Le gouvernement dénonce également une « escalade de la tension » et appelle les parties à « renouer le dialogue ».

Depuis lundi, des affrontements opposent les manifestants aux forces de l’ordre suite à l’appel du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qui rejette le projet de révision de la constitution.

Le gouvernement dénonce une action de déstabilisation de l’Etat et de ses institutions et annonce avoir pris des mesures appropriées pour préserver l’ordre public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here