Un Conseil souverain chargé de piloter la transition politique au Soudan sera formé le 18 août prochain.

Les généraux au pouvoir et les chefs de la contestation ont paraphé dimanche à Khartoum une déclaration constitutionnelle après des semaines de négociations.

Le Conseil souverain, sera composé de cinq militaires et de six civils, et devra mener, avec un parlement et un gouvernement, la transition pendant un peu plus de trois ans.

Le Premier ministre sera désigné par la contestation et confirmé par le Conseil souverain, selon Ibtissam al-Sanhouri, une des négociatrices dans l’équipe des protestataires. La contestation disposera de 201 sièges sur les 300 du Parlement.

L’objectif de la transition est de parvenir à une paix permanente et globale avec les groupes armés tout en mettant fin à « la marginalisation d’une partie de la population », a déclaré le médiateur éthiopien Mahmoud Drir après la cérémonie de signature.

Le mouvement de protestation était né le 19 décembre quand des milliers de Soudanais étaient descendus dans les rues pour protester contre la hausse du prix du pain.

Les manifestations s’étaient rapidement transformées en contestation du pouvoir d’Omar el-Béchir.

Elles ont continué après le départ de ce dernier pour réclamer aux militaires ayant pris le pouvoir de le transférer à des civils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here