Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a reçu ce lundi, la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop, lauréate du Grand Prix du Festival de Cannes (France). Mati Diop est l’auteur de « Atlantique », son long métrage qui revient sur la migration irrégulière et ses nombreuses morts causées par des naufrages en mer Méditerranée, empruntée par les migrants africains pour rejoindre l’Europe. Lequel film est joué en langue wolof.

Venue présenter son prix aux acteurs culturels et à toute la Nation sénégalaise, Mati Diop est plus qu’engagée à perpétrer ses œuvres pour les mettre à la disposition des générations futures. « Ce prix est un immense honneur pour moi parce que ça me permettra de mette en valeur mes réalisations afin de permettre aux générations futures une bonne source cinématographique », a-t-elle affirmé.

Présidant la cérémonie, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, apprécie ce prix à sa juste valeur. Selon lui, l’art et la culture peuvent résoudre les problèmes mondains. « Nous sommes dans un monde où il y a énormément de désinformations et d’incompréhensions. Seul l’art et la culture peuvent régler ces questions. Ils ont une puissance incontournable ». Il poursuit : « Nous félicitons Mati Diop pour sa belle performance. L’Etat du Sénégal se réjouit de son chef d’œuvre et compte accompagner le secteur culturel », a-t-il conclu.

Des projections en plein air du film sont prévues à Thiaroye (banlieue de Dakar), à la Médina, à Dakar, puis aux Parcelles-assainies et à Yoff.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here