«Si j’étais à la place des Algériens, j’aurai jubilé car c’est quelque chose de gagner une coupe. Reconnaissons que l’Algérie a gagné la coupe avec deux tirs et des coups francs. Mais, le Sénégal n’a rien fait pour égaliser. À part le coup de Mbaye Niang, il n’y a eu aucune action significative. Comme on se suffit de peu, on dira ’’les garçons ont joué, ils sont allés en finale’’. Comme d’habitude, on n’est pas exigeant avec nous. Continuons avec cette mentalité et nous ne gagnerons jamais la Coupe d’Afrique. Il nous faut une équipe qui sache faire la différence, surmonter les épreuves avec rage et hargne. Je ne suis pas satisfait et je ne célèbre pas la perte en finale. Ce qui était en jeu, c’était la coupe», martèle l’ancien ministre du Tourisme, Thierno Lô, dans Les Échos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here