Sous la bénédiction du Khalife de la Fayda Tidjani, Serigne Cheikh Ahmad Tidjani Ibrahim Niass et de l’ensemble de ses frères, Cheikh Ahmad Boukar Niang convie l’ensemble de la presse sénégalaise et internationale et tous les musulmans, Talibés à la cérémonie de dédicace de son ouvrage: « Shaykh Ibrahim Niass, Homme Monde ou Homme du Monde » qui se tiendra le Samedi 13 Juillet 2019 à partir de 15h à la salle de Conférence de la Zawiya Cheikh Ibrahima Niass « Keur Baye » à Dieuppeul Dakar.

Profil de l’auteur Cheikh Ahmad Boukar Niang

Historien de la Fayda, le mouvement de son grand père Cheikh Ibrahim Niass (baye), Cheikh Ahmad Boukar Niang a su marcher sur ses traces. Écrivain, poète, chercheur et conférencier internationale, il a parcouru le monde en portant en bandoulière le message de son aïeul qu’il a disséminé à travers maintes conférences et prêches pour étendre l’Appel Islamique.

Auteur d’une dizaine d’ouvrages dont des travaux de traduction et maintes articles autour de l’oeuvre de Cheikh Ibrahima Niass, il est aujourd’hui parmi les personnalités les plus en vue de la Fayda du côté francophone tout comme anglophone, car le mouvement est vaste et transnationale.

Dans ce livre, Cheikh Ahmad Boukar retrace dans le parcours atypique de l’Imam de la Fayda, Cheikh Ibrahima NIASS, ainsi que les mille et un défis qu’il a eu à relever pour promouvoir son mouvement et le porter aux quatre coins du globe.

Parmi ces défis, d’abord et non des moindres, figure le fait colonial, écueil majeur tenants de «l’appel islamique» qu’il a bravé et habilement contourné, donnant par ricochet aux agents coloniaux, tant français qu’anglais du fil à retordre.

Ensuite, les réalités intrinsèques au corps religieux auquel il appartenait et dont les relations avec la chose politique du Sénégal post-indépendant, héritière de la période coloniale étaient le plus souvent empreintes de méfiance ou de ruse (du côté des politiques).

Malgré tous ces obstacles, il donna au prosélytisme musulman ses plus belles lettres de noblesse.

L’auteur y démontre aussi qu’à l’instar de son unique modèle, le Prophète Mouhamed (PSL), Cheikh Ibrahima Niass fut un homme universel qui a parlé à ceux-là qui ont fait L’histoire, participé aux plus grands rendez-vous du panislamisme et eût son mot à dire toutes les fois où les intérêts de la Oumma islamique ont été foulés aux pieds ou ont risques de l’être.

Cependant, selon l’auteur, il fut plus que tout cela: il est un homme-monde. Il est l’ombre d’un paradigme supra-réel. Un mystère indéchiffrable. Une essence pure qui chemine entre les mortels pour réconcilier l’humain avec le divin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here