Me El Hadji Diouf prend fait et cause pour Adja Astou Cissé, l’animatrice de la 7 TV qui a déclaré que les cas de viols sont plus fréquents chez la communauté pulaar.

« Adja Astou n’a rien fait, tranche l’avocat sur le plateau de Grand jury de la Rfm. Ce qu’elle a dit n’est pas un délit. Bien au contraire, ses propos méritent d’être approfondis, d’autant plus qu’elle parle de sa communauté. »

Pour Me Diouf, «au lieu de s’acharner sur l’animatrice, il faudrait  mener une enquête pour savoir si ce qu’elle a dit est vrai ou faux. Adja Astou a tout simplement  émis une opinion, un avis sur une affaire sociale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here