L’opposition, qui exige le respect scrupuleux du calendrier républicain, est contre toute idée de report des élections locales prévues en décembre 2019. Mieux, elle recommande au chef de l’État d’aller dans le sens de les coupler aux législatives.

Joints par l’Observateur, Abdou Bara Dolly Mbacké de Bokk Gis-Gis et Mory Guèye de Rewmi contestent cette «décision unilatérale» et annoncent que l’opposition prévoit une marche nationale pour exiger la tenue des élections locales à date échue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here