Alors que la CAN des moins de 17 ans se déroule actuellement en Tanzanie (du 3 au 28 avril), la Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé ce lundi les résultats des tests IRM passés par les joueurs convoqués pour la compétition.

Le verdict n’incite pas à l’optimisme : malgré la difficulté croissante à passer à travers les mailles du filet, certaines équipes se sont encore fait prendre en flagrant délit de tricherie. Il s’agit des Lionceaux du Cameroun, avec trois joueurs recalés, du Syli National de la Guinée, avec un joueur pris, mais également du pays organisateur tanzanien, avec deux joueurs épinglés.

Il convient de noter également que les fautifs ne pourront évidemment pas participer à cette phase finale, mais pour des sanctions plus radicales, avec pourquoi pas une exclusion pure et simple des équipes concernées, il faudra repasser…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here