Le sort de Tariq Ramadan ne s’améliore pas. Selon l’Afp, la justice française a maintenu les deux mises en examen de Tariq Ramadan pour viols. Libéré en novembre, Tariq souhaitait la levée des deux inculpations pour viol.
Ce jeudi, la chambre de l’instruction a confirmé la décision des juges qui avaient considéré l’été dernier cette requête «prématurée». L’intellectuel musulman est inculpé depuis le 2 février 2018 pour deux viols, dont un sur personne vulnérable, des accusations qu’il conteste fermement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here